logo opsis

<< Retour au carnet de notes

Trouver SON poids, le poids dans lequel on se sent bien et beau !

Par Bénédicte Maes le 03/05/2014

Pour vouloir maigrir sur du long terme, il faut d'abord une réelle remise en question de soi et de son mode de vie.

Je suis convaincue que pour arriver à trouver son vrai poids, il faut partir de l’idée de changer réellement sa façon de vivre, sans quoi ça n’a aucun sens.

Manger mal, ne pas choisir avec plaisir ses aliments et les avaler sans les goûter, … pour moi c’est comme un refus de vivre.

Mon expérience :

Il y a cinq ans de ça, j’ai suivi un régime qui m’a donné entière satisfaction. En même temps j’ai décidé d’arrêter de fumer et j’ai aussi décidé de changer d’autres choses de ma vie, comme regarder moins la télévision, lire plus, me reposer quand je le sens nécessaire (et pour moi, ça c’était vraiment difficile), consulter plus facilement le médecin quand j’ai une inquiétude, aller plus tôt dormir, … prendre plus de temps pour moi.

J’ai changé du tout au tout ma façon de vivre et aussi de me nourrir depuis lors. Je m’en sens excessivement mieux et tellement que le moindre écart dans ce qu’on appelle la « malbouffe », m’apparaît tout de suite tellement stupide et insensé qu'il ne se prolonge pas. Si bien que j’ai perdu 8 kilos en deux mois et je ne les ai pas repris.

Je tiens à spécifier avant tout que nous avons tous un poids idéal qui n'est pas le poids idéal donné dans les tests en ligne. Mon poids idéal, c'est celui dans lequel je me sens bien et beau ou belle, et il est particulier à chacun.

 

Voici les conseils que je peux vous donner que je tire de cette expérience.

Il y a d’abord des conseils de base, des conseils d’hygiène de vie. En fait ils sont fondamentaux, c’est vraiment la base incontournable sans laquelle cela ne sert à rien de faire des efforts.

Il faut commencer à bouger un peu.

Un régime alimentaire sans faire un minimum d’effort physique, je n’y crois pas.

Une personne qui ne bouge pas du tout, qui n’a que des activités qui lui demandent très peu de mouvements du corps, je ne vois pas comment elle pourrait espérer avoir un résultat.

Ne pas bouger, avoir une vie totalement sédentaire, ce n’est pas bon du tout pour la santé, et ce n’est aussi pas naturel. Il faut s’obliger à se mouvoir un minimum pour que l’ensemble du métabolisme puisse bien fonctionner. Marcher, prendre systématiquement les escaliers, prendre moins souvent la voiture, aller à la piscine avec les enfants si on en a, courir avec le chien, nous devons trouver notre truc à nous, chacun, notre activité, mais il en faut quand même une.

Moi, j’ai fait pas mal de sport dans ma vie quoique seulement depuis que j’ai 35 ans, et finalement je fais quelques exercices à la maison, je vais souvent courir autour du bloc et je jardine. Ca me suffit largement.

Ensuite il faut réapprendre, ou apprendre (c’était mon cas), à manger.

Cela suppose d’y consacrer du temps, et tant mieux. Ce sera finalement quand même du temps gagné, parce que vous vivrez plus longtemps et vous profiterez plus de votre vie. Et puis, quand on se sent trop gros, on n’a plus envie de rien faire, on bouge plus, difficilement, on reste coincé sur le fauteuil à perdre son temps à regarder la télé, et donc, on perd un maximum de temps quand même.

Bien mâcher, choisir ses aliments, prendre le temps d’en découvrir de nouveaux et de goûter ce qu'on met en bouche, bien ranger les armoires de la cuisine pour les rendre attrayantes, y enlever tout ce qu’on va décider progressivement d’exclure de notre alimentation, mais mettre bien en vue ce qu’on s’autorise quand même (j’adore le chocolat noir et je prends beaucoup de plaisir à voir ma boîte de mignonnettes qui m’attend chaque jour, mais sans abus), mettre des fruits dans une coupe sur la table pour nous donner envie (pour moi qui n’avait pas mangé le moindre fruit depuis des années, c’était une performance), réfléchir la veille à ce qu’on va se cuisiner demain, structurer ses courses, réapprendre quel est le goût de l’eau, qui disparaît quand on ne boit plus que des limonades, du coca et du café, découvrir que l'eau peut avoir différents goûts, …

C’est une véritable aventure qui vous attend. Ce sont des choses qui doivent se faire avec plaisir, et je peux vous assurer que quand on s’y met, le plaisir vient vite. C’est tellement fabuleux de manger !

Il faut certainement se forcer un peu au début. J’ai dû me forcer à manger des oranges, c’est poisseux, ça coule entre les doigts, ça a un goût très fort. Maintenant je ne sais pas passer une journée sans manger une orange. C’est un vrai plaisir.

C’est le premier conseil que je vous donnerais : il faut d’abord être motivé. Et pour cela je vous conseille de prendre d’abord, et avant de changer quoi que ce soit, le temps de bien y réfléchir.

J’ai réfléchi pendant un mois en demi avant de commencer. Mais pendant tout ce mois et demi, j’y ai pensé chaque jour. J’observais comment je mangeais, je me demandais quel effet ce que je mangeais avait sur mon corps, sur mon organisme. Je prenais même des notes. Je n’ai pas mangé une seule sucrerie sans penser au trajet qu’elle faisait pour arriver à se mettre dans les endroits où l'on n’aime pas trop que la cellulite se place. J’ai lu des livres de diététique et plein de livres de régime, et je me demandais ce que ça me ferait physiquement de manger autre chose que des pizzas, des pâtes, des éclairs au chocolat, du café, et comment je pourrais le gérer.

Au bout de ce mois et demi, j’étais prête, je m’y suis mise directement et avec enthousiasme. Parce que ma décision était vraiment prise!